accueil Ma vie de femmeLa contraceptionLes contraceptions "d'urgence" : "pilule du lendemain"

Les contraceptions "d'urgence" : "pilule du lendemain"


La contraception d’urgence constitue un « rattrapage » et, en aucun cas, elle ne doit être utilisée comme une contraception habituelle.

 

 

 

1.  Quand l’utiliser ?

 

 

Au moindre doute dans les situations suivantes :

 

·         Rapport non protégé, non consenti, rupture de préservatif

·         Oubli (comprimés, patch, anneau vaginal)

·         Vomissement et/ou diarrhée en cas de contraception orale


 


2.  Quelles sont les méthodes ?

 

 

  •  Levonorgestrel 1500 µg (Norlevo®)

 

Posologie : 1 comprimé à prendre le plus tôt possible dans les 72h (3 jours) après le rapport sexuel.


Délivrance : remboursée sur prescription, délivrance sans ordonnance pour toutes femmes. Elle peut être délivrée en pharmacie, en infirmerie scolaire, en centre de planification, en centre de dépistage


Efficacité : elle sera plus efficace si elle est prise le plus tôt possible

 

Quand reprendre sa/une contraception : immédiatement, avec utilisation de préservatif pendant 7 jours (temps nécessaire au retour de l’efficacité de la contraception hormonale).

 


  • Ulipristal acetate 30mg (Ellaone®) 

 

Posologie : 1 comprimé à prendre le plus tôt possible dans les 120h (5 jours) après le rapport sexuel.

 

Délivrance : remboursée sur prescription, délivrance sans ordonnance pour toutes femmes. Elle peut être délivrée en pharmacie, en infirmerie scolaire, en centre de planification, en centre de dépistage

 

Efficacité : elle sera plus efficace si elle est prise le plus tôt possible

 

Quand reprendre sa/une contraception : attendre 7 jours avant de débuter une contraception hormonale avec utilisation de préservatifs pendant les 15 jours qui suivent (temps nécessaire au retour d’une contraception hormonale efficace).

 

 

  • Dispositif intra-utérin DIU (stérilet au cuivre)

 

Ce dispositif est mis en place par un médecin ou une sage-femme dans le cadre d’une consultation.

 

Efficacité : il est possible de le mettre en place jusqu’à 5 jours après le rapport sexuel.

 

 

 

3.  Quel suivi après une prise de contraception d’urgence ?

 

 

Une consultation est à prévoir 15 à 21 jours après la prise de contraception d’urgence, elle permettra de s’assurer de l’efficacité de la méthode par la réalisation d’un test de grossesse et de faire le point sur la contraception.