Quelles sont les démarches ?


  • Avant l'interruption de grossesse


La première consultation

Elle peut être réalisée par un médecin généraliste, un spécialiste ou une sage-femme. Au cours de cette consultation la femme exprime sa demande d’IVG et des informations lui sont alors données : les démarches, le choix de la méthode…

Un délai de réflexion obligatoire de 48 heures minimum (entre cette consultation et le deuxième rendez-vous médical) est imposé par la loi.

Le « dossier-guide sur l’IVG » est remis. 


Cliquez sur le lien pour accéder au "dossier-guide sur l'IVG"


Entretien psychosocial

Il se déroule entre les 2 consultations médicales.

Temps d’écoute et de dialogue proposé à toutes les femmes, tous les couples. Il est important de soutenir les personnes dans une période qui peut s'avérer difficile pour certaines d'entre elles. Cet entretien peut-être renouvelé à leur demande.

Il est obligatoire pour une personne mineure.



La deuxième consultation

Elle est effectuée auprès du médecin ou de la sage-femme conventionné ou du service pratiquant l’IVG. La femme confirme sa demande d’IVG. Une échographie peut être réalisée.

La méthode (médicamenteuse ou chirurgicale) est présentée, discutée et décidée par le médecin en accord avec la patiente.

Si la technique chirurgicale est retenue le type d’anesthésie : locale ou générale peut être décidée après discussion entre la patiente et le professionnel de santé.

Le moyen de contraception utilisé par la femme avant l’IVG est abordé lors des rendez-vous. Une femme sur deux utilise un moyen de contraception efficace. 72 % des femmes sous pilule attribuent l'échec de la contraception, conduisant à une IVG, à l'oubli d'une ou plusieurs pilules. 

 

  • L'interruption Volontaire de Grossesse

 

Dans le cas de la méthode médicamenteuse :

Cette technique implique deux consultations médicales avec deux prises médicamenteuses espacées de 36 à 48 heures d’intervalle.

La première prise est obligatoirement réalisée en présence d’un médecin ou dans l’établissement de santé. Le médicament Mifégyne® prépare le col de l’utérus.

Lors de la deuxième prise le misoprostol (Gymiso®) induit les contractions et provoque l'expulsion de l'œuf.

La douleur est prise en compte par la prescription d’antalgiques (anti douleur) le plus souvent.

Cette méthode est efficace dans 95 % des cas. Une visite de contrôle est absolument nécessaire afin de s’assurer que la grossesse est arrêtée. En cas d’échec, la méthode chirurgicale est alors programmée.


 

Cliquez sur le lien pour accéder  à des informations complémentaires

 

Dans le cas de la méthode chirurgicale :

La durée de l’hospitalisation est inférieure à 12 heures.

Cette méthode est réalisée sous anesthésie locale ou générale. L’intervention dure environ une vingtaine de minutes.


 

Cliquez sur le lien pour accéder  à des informations complémentaires


  • Après l'interruption Volontaire de Grossesse

 

La visite de contrôle

Quelque soit la méthode, cette visite vous sera proposée entre le 14ème et le 21ème jour après l’IVG.

Elle est nécessaire pour vérifier que la méthode a été efficace et s’assurer de l’absence de complication. Elle permet également de prescrire une contraception efficace et adaptée au désir et aux besoins de la femme afin d’éviter une nouvelle grossesse non désirée.

Elle peut être enfin, l’occasion d’aborder le vécu de l’IVG et de prendre contact avec une personne compétente en conseil conjugal.