Les médicaments


  • Concernant la femme enceinte, les effets indésirables des médicaments sont superposables à ceux que l'on peut voir en cas d'utilisation hors grossesse.
    Toutefois, certains médicaments ont des effets modifiés en raison de la grossesse, votre médecin sera peut-être amené à changer ou adapter un de vos traitement (thyroide, épilepsie, diabète...).
  • Les médicaments peuvent par contre avoir des effets négatifs particuliers pour l'enfant
    • le risque tératogène peut entraîner des malformations lors de la 'fabrication' des organes, il est maximal en début de grossesse
    • le risque toxique peut causer des troubles de la croissance ou de la maturation des organes, surtout au second trimestre de grossesse
    • le risque néonatal pause le problème d'effets toxiques plus ou moinds durables lors de l'accouchement ou dans ses suites
  • Une attitude prudente doit donc toujours être de mise, quelques conseils simples doivent être suivis :
    • le nombre et la durée des traitements médicaux doivent être limités au maximum
    • l'automédication est formellement déconseillée durant la grossesse et il est conseillé de voir son médecin en cas de pathologie médicale ou d'accident (même bénin)
    • l'usage de médicaments bien connus, et dont l'inoquité (absence de toxicité) a été prouvée, doit être privilégié
    • toute grossesse chez une femme porteuse d'une pathologie médicale chronique doit être suivie par une équipe médicale spécialisée

Mon traitement habituel

Tout traitement médical doit être signalé à la personne qui va suivre votre grossesse, et si possible avant même qu'elle ne débute.

L'automédication

Tout médicament peut avoir un effet néfaste sur le fœtus et la grossesse.

Le point sur les anti-douleur

Les traitements de la douleur sont-ils adaptés à la femme enceinte ?

Les médicalements 'du cerveau'

Les traitements de l'angoisse, de l'insomnie, des dépressions mais aussi de l'épilepsie et des psychoses...