Les moyens de contraception


La contraception

Dernière mise à jour : 20/01/2017

Une contraception doit être :


  • Temporaire et réversible
  • Bien tolérée pour permettre une bonne observance
  • Sans risque majeur pour la femme
  • Peu coûteuse.


Une contraception peut être hormonale ou non, sous forme de pilule, patch transdermique, anneau intra vaginal, implant sous cutané, dispositif intra-utérin, méthode locales etc...


Le préservatif masculin ou féminin reste le seul moyen de contraception et de prévention des infections sexuellement transmissibles.

 

 

 

Télécharger : les moyens de contraception


Pour d'avantage d'informations : http://www.choisirsacontraception.fr/




  1. Coût indicatif moyen par méthode (avec prise en charge de la sécurité sociale et hors mutuelle) :


  • Dispositif intra-utérin (DIU) :

          - au cuivre : <1 euro /mois
          - à la progestérone : <1 euro /mois


  • Implant : 1,2 euros /mois

  • Pilule : en fonction des pilules et des remboursements, le coût peut varier de 2 à 14 euros /mois

  • Anneau vaginal : 14 euros /mois

  • Patch : 15 euros /mois

  • Préservatif :

          - Masculin : <1 euro l'unité
          - Féminin : 2 euros l'unité


  • Diaphragme : 35 euros l'unité (utilisable plusieurs fois)

  • Cape cervicale : 60 euros l'unité (utilisable plusieurs fois)

Ces deux derniers moyens de contraception sont à utiliser avec des spermicides dont le coût peut varier de 7 à 19 euros (plusieurs doses).

 

 

       2.   Quelsques informations complémentaires :

 


Les pilules micro-progestatives sont prescrites en 2ème intention en cas de contre-indication cardiovasculaire ou métabolique à la contraception oestro-progestative.

 

L'implant sous-cutané se pose dans la face intérieure du bras non-dominant, et reste en place pendant 2 à 3 ans en libérant des petites quantités d'hormones. Ce moyen a le meilleur indice de Pearl, il est considéré comme le moyen de contraception le plus fiable. Il n'existe pas de véritable contre-indications.


Il peut exister une possible aménorrhée ou méno-métrorragie.

 

Les dispositifs intra-utérin (DIU) ne sont pas uniquement destinés aux femmes ayant eu un ou plusieurs enfants. Il s'agit d'une méthode contraceptive de 2ème intention, efficace et de longue durée d'action (entre 3 et 5 ans)

Une consultation médicale avant la pose est nécessaire afin d'informer la patiente des conditions de pose et des éventuels effets secondaires.

 

Les progestatifs injectables

L'injection se fait par piqûre intramusculaire tous les 3 mois. L'effet contraceptif est assuré pendant 12 semaines.

L'injection peut être réalisée par un médecin, une sage-femme ou une infirmière.

Cette méthode est très efficace mais peut avoir des effets indésirables comme prise de poids ou des troubles des règles.

Elle est contre indiquée chez les adolescentes ou les jeunes adultes et chez les femmes présentant des risques d'ostéoporose.

Cette contraception est actuellement peu utilisée en première intention.

 



Imprimer - Envoyer à un ami


Article suivant >>