Le Post Partum


Les réactions émotionnelles après l'accouchement

Dernière mise à jour : 19/09/2016

Commission aval maternel : groupe de travail "psychopathologies en périnatalité"


Il faut en parler.

 

Il est parfois difficile et culpabilisant pour une maman d'exprimer ce qu'elle ressent après l'accouchement et de parler de ses sentiments négatifs face à un entourage comblé de bonheur.

 

Il existe plusieurs formes de réactions émotionnelles après tout accouchement.

 

1/ BABY BLUES :


C'est quoi ?

C'est une réaction émotionnelle, naturelle et transitoire, qui touche 8 femmes sur 10.

On l'appelle aussi "post-partum blues" ou "syndrome du 3ème jour".

 

Quand ?

Le baby blues apparait dans les jours suivant l'accouchement avec un pic de fréquence au 3ème jour.

Les syndromes ne persistent pas au-delà de 10 jours.

 

Comment cela se manifeste ?

Anxiété, crise de larmes, irritation, variation d'humeur, hypersensibilité, sentiment de ne pas savoir s'occuper du bébé, difficultés à se lier au nouveau né, trouble du sommeil, doute sur ses capacités.

Toutes ces manifestations ne sont pas forcément présentes en même temps.

 

Pourquoi ?

- Bouleversement hormonal

- Manque de sommeil, fatigue, pleurs du bébé

- Fragilités psychiques : fin de la grossesse, nouvelles responsabilités

- Beaucoup d'informations contradictoires : se fier à son bon sens!

 

Que faire ?

Le baby blues n'est pas une maladie mais une manifestation naturelle qui disparait avec du repos, si besoin en limitant les visites, en impliquant l'entourage proche pour préparer le retour à la maison et soutenir la maman.

Si les manifestations persistent au-delà de 2 semaines :

en parler à un professionnel de santé

(sages-femmes, médecins traitant, infirmières puéricultrices, gynécologue-obstétriciens, pédiatres, psychologues...)



2/ DEPRESSION DU POST-PARTUM :


La dépression du post-partum est une maladie qui nécessite une prise en charge adaptée le plus précocement possible.

Elle touche 1 à 2 femmes sur 10.

Elle ne fait pas systématiquement suite à un baby blues.

 

Date d'apparition :

Vers le 2ème mois après l'accouchement et jusqu'au 1 an de l'enfant.

 

Symptômes :

Grande fatigue, pleurs, sentiment de solitude, d'isolement, irritabilité, sentiment d'incapacité, perte d'intérêt autour du quotidien, idées noires, peur de faire mal au bébé, perte du plaisir à s'occuper du bébé.

 

Facteurs favorisants :

- Hormonaux

- Causes psychologiques, antécédent de dépression notamment en post-natal

- Isolement familial, culturel, social

- Surmenage, burn-out

- Vécu difficile de la grossesse, de l'accouchement, de la naissance.

 

Prise en charge :

 Faire appel au médecin traitant qui orientera vers un spécialiste (psychologue, psychiatre, pédopsychiatre).

Un traitement anti dépresseur sera prescrit si besoin (certains traitements sont compatibles avec l'allaitement)

Un soutien à domicile et un accompagnement peuvent être mis en place par des professionnels. De même il peut être proposé une orientation en structure adaptées comme les unités d'hospitalisation ou de consultations conjointes parents-bébés. En effet, la dépression maternelle non prise en charge peut avoir un impact sur le développement du bébé.


OSER en parler à un professionnel de santé.

La dépression du post-partum, traitée à temps, disparait et n'entraine pas de dépression chronique.

Rôle important du papa et de l'entourage.

S'adresser aux structures d'accueil parent-bébé.

 

 


Imprimer - Envoyer à un ami


Article suivant >>