Activités, sport, voyages...


Les transports

Dernière mise à jour : 18/01/2007

Qu'il s'agisse de trajets privés, professionnels ou de tourisme, tous les modes de transport demandent certaines précautions pour les femmes enceintes.
  • Les trajets automobiles concernent un très grand nombre de femmes enceintes. Deux cas de figures sont à distinguer :
    • les trajets quotidiens (travail...) posent différents problèmes : les femmes sont souvent conductrices ce qui engendre plus de fatigue et l'accumulation de kilomètres peut entraîner des complications obstétricales (contractions, menaces d'accouchement prématuré...) ;
    • les trajets plus longs (vacances...) posent d'autres problèmes : la femme en position assise immobile pendant plusieurs heures risque de souffrir d'œdèmes des jambes, de douleurs lombaires, etc. Il est donc conseillé de multiplier les arrêts, de boire beaucoup et de s'installer confortablement (coussins...).
    • Quoi qu'il en soit, l'utilisation de la ceinture de sécurité est obligatoire pour toutes les femmes, à tous les termes de grossesse. La ceinture de sécurité ne peut qu'augmenter la sécurité des femmes.
  • La moto est déconseillée dès la fin du premier trimestre, en raison des conséquences possibles d'un éventuel traumatisme.
  • Les voyages en train sont probablement les voyages les moins fatigants. Ils entrainent peu de vibrations, il est aisé de marcher durant le voyage et de nombreux trains comprennent un wagon où vous pourrez boire ou vous restaurer. Rappelez vous que la plupart des gares proposent des moyens d'accessibilité (ascenseurs, escalators...). Ne vous chargez pas trop, les valises les plus lourdes peuvent être prises en charge, acheminées et livrées à domicile par la SNCF.
  • Le transport aérien est soumis à une règle "officieuse" des compagnies aériennes qui n'acceptent généralement pas les femmes enceintes après 36SA (c'est-à-dire lors de leur 9e mois).
    Du point de vue médical, les vols commerciaux posent quelques problèmes aux femmes enceintes :
    • L'espace est très limité dans le fuselage et il est difficile de trouver une position confortable, essayez toutefois de marcher le plus souvent possible et ne vous retenez pas d'aller aux toilettes, même si les lieux sont exigus.
    • La pressurisation de la cabine et la sècheresse de l'air entrainent un risque majoré d'œdème des jambes voire de phlébite. Il est donc conseillé de porter des bas de contention et de boire de grandes quantités d'eau durant le vol.
    • Quoi qu'il en soit le port de la ceinture ne voit aucune exception.
    • Enfin, le risque consécutif à l'exposition aux radiations cosmiques (en rapport avec l'altitude) est considéré comme très faible. Plus d'info...
  • En ce qui concerne le bateau, la seule complication attendue est la majoration du mal de mer par les nausées et vomissements du syndrome sympathique du premier trimestre de grossesse.

Imprimer - Envoyer à un ami


<< Article précédent | Article suivant >>