Activités, sport, voyages...


Le sport

Dernière mise à jour : 14/06/2007

La maintien d'une bonne activité physique et la pratique éventuelle d'un sport sont tout à fait bénéfiques durant la grossesse :
  • La marche et le vélo permettent de garder une bonne endurance musculaire et respiratoire, pratiqués à l'extérieur, ils permettent en outre de se détendre et de "s'oxygéner".
  • La natation est particulièrement bénéfique car en plus du travail musculaire, elle permet de passer un moment sans "sentir le poids" du ventre. Elle relaxe et atténue les douleurs abdominales et lombaires. De bonnes conditions d'hygiènes sont toutefois à respecter.
  • La gymnastique, le stretching, sont bénéfiques par leurs vertus d'assouplissement et de détente.

Certains sports demandent toutefois une certaine prudence :
  • Les sports d'altitude : il est consensuel de déconseiller la haute altitude durant la grossesse (> 2500 m). Cependant pour des altitudes moindres et en excluant la pratique des sports potentiellement traumatogènes (ski et dérivés, alpinisme) il ne semble pas y avoir de contre-indication stricte. Plus d'infos
  • L'équitation est relativement accidentogène, elle ne doit donc être pratiquée que par des cavaliers de bon niveau et de manière "sage", c'est-à-dire en évitant la compétition à partir du second trimestre.
  • La pratique des sports de combats, bien que rare, doit être particulièrement prudente.

Enfin, d'autres sports sont déconseillés :
  • Les sports mécaniques (auto et moto) entraînent un risque de traumatisme qui n'est pas raisonnable de courir. Si l'utérus et le fœtus sont bien protégés durant la grossesse, un traumatisme violent peut causer de graves complications et sera toujours à la source d'un grand stress.
  • La plongée sous-marine avec bouteille est formellement interdite durant toute la grossesse. Toutefois, la découverte d'une grossesse après un séjour de plongée sans incident ne doit pas faire envisager une interruption de grossesse systématique mais elle doit déclencher une surveillance maternelle et fœtale "rapprochée". Source: Docteur Christophe BEZANSON (Médecin Fédéral)

Imprimer - Envoyer à un ami


Article suivant >>