Les petits maux


Le "syndrome sympathique"

Dernière mise à jour : 29/05/2007

Il s'agit de petits désagréments qui ne durent (habituellement) que les premières semaines de grossesse. La fabrication de grandes quantités d'hormones (progestérone), consécutives à la fécondation, en est la cause.
  • Fatigue et hypersomnie sont fréquentes, surtout en début de grossesse ou lorsque la femme enceinte à la charges d'autres enfants à maison. Il est important de privilégier une bonne qualité de sommeil (repas du soir léger, bonne literie) et une courte sieste (15 à 20 minutes) en début d'après-midi peut aider à 'tenir le coup' sans empêcher le sommeil du soir. Paradoxalement, le maintien d'une activité sportive régulière (marche, gymnastique, piscine) contribue à améliorer cette fatigue.
  • Nausées et vomissements ne sont pas obligatoires mais restent classiques. Leur origine est mixte, les hormones en sont fréquemment la cause au premier trimestre mais on constate également des phénomènes de reflux d'acides gastriques qui se surajoutent (surtout en fin de grossesse). Le fractionnement des repas, l'arrêt du café et des aliments acides ou irritants (moutarde, épices, citron, vinaigre) peuvent aider.
    Les médicaments ne sont que la solution de dernier recours car leur efficacité n'est pas toujours complète et d'éventuels effets secondaires ne peuvent être exclus.
    Attention, la persistance de vomissements après le premier trimestre doit être signalée à votre médecin, afin d'éliminer d'autres causes moins anodines.
  • La tension mammaire, il s'agit d'un gonflement ou d'une sensation de gonflement des seins, liée au démarrage des modifications des seins nécessaires à l'allaitement.
    En effet, les seins se développent dès le début de grossesse (sous l'influence de la progestérone) et grâce à la prolactine (une autre hormone), ils fabriquent le 'colostrum' ce qui peut vous donner l'impression d'avoir déjà du lait en début de grossesse !

Imprimer - Envoyer à un ami


Article suivant >>