En pratique


Savoir éviter les principales erreurs diététiques

Dernière mise à jour : 02/02/2007

  • Le seul aliment indispensable dans les quatre premiers mois est le lait.
  • Eviter les erreurs de reconstitution (le plus souvent par excès) : pour tous les laits, la reconstitution est de 30 ml d’eau pour une cuillère-mesure rase et non tassée de poudre de lait.
  • Proposer à l’enfant des biberons dont la quantité est supérieure à ce qu’il boit mais ne jamais le forcer à terminer s’il ne le veut pas.
  • Ne pas réchauffer le lait au micro-onde (risque de brûlure)
  • Ne pas utiliser de laits de formule spécifique sans avis médical.
  • Ne pas introduire de lait de vache avant 12 mois en raison du risque de carence en acides gras essentiels et surtout en fer. Le lait de vache donné à l'enfant ne doit pas être écrémé.

  • La diversification ne doit pas être trop précoce car elle suppose une diminution inadaptée des apports en lait et favorise l’apparition d’allergies alimentaires.
    C’est un mythe de penser que la diversification précoce et l’introduction rapide de l’alimentation à la cuillère favorisent le développement psychomoteur.
  • Ne pas donner de gluten avant 7 mois.
  • Attention aux excès en céréales/farines qui apportent une surcharge en amidon et en protéines.
    L’excès d’apports protidiques chez l'enfant prépare à l’obésité.

  • Ne pas féliciter un enfant qui mange bien, en particulier sur le plan quantitatif. Il est important d’éviter la confusion entre quantité alimentaire, prise de poids et bonne santé.
  • Ne pas instaurer de système récompense qui aboutit vite à un grignotage.
  • Il est bon que l’enfant suive le rythme des repas de toute la famille.

Imprimer - Envoyer à un ami