Sa santé


L'obésité de l'enfant

Dernière mise à jour : 04/02/2007

1. Introduction


  • L’obésité infantile pose un problème majeur de santé publique puisqu’elle se poursuit souvent à l’âge adulte et s’accompagne alors d’une morbidité accrue (accroissement des risques de maladies cardio-vasculaires, de diabète et de cancer).
  • Ses causes sont mal cernées, mais certaines, comme les conditions socio-économiques défavorables, le mode de vie familiale et la corpulence des parents, semblent impliquées.


2. Fréquence du surpoids et de l'obésité



Le risque de surpoids et d'obésité existent dés la maternelle :

  • En grande section de maternelle, selon une étude française portant sur 29 896 enfants et conduite au cours de l’année scolaire 1999-2000 :
    • 10,6% des enfants présentaient un surpoids, obésité incluse (les filles avaient plus fréquemment un surpoids que les garçons : 12,3% et 9%).
    • 5,4% des enfants étaient maigres (les garçons plus souvent que les filles : 5,8% et 4,9%).
  • En primaire, sur la base des critères de l’IOTF (International Obesity Task Force), le surpoids (obésité incluse) touche 18,1% des enfants français en classe de CE1 et CE2 et 3,8% des enfants sont obèses.
    La pratique d’un sport est protectrice de l’obésité. A l’inverse, le temps passé devant la télévision ou les jeux vidéo est supérieur chez les enfants les plus corpulents.

Entre 10 à 18 ans (en 1998) :

  • En France, la prévalence du surpoids est de 11,9% (obésité 2,6%).
  • Surpoids et obésité sont plus fréquents chez les adolescents qui ne font pas de sport en dehors de l’école.
  • Aucune relation statistique n’est retrouvée entre surpoids et fréquentation de la cantine scolaire.


3. Les facteurs de risque de l’obésité de l’enfant



Deux facteurs essentiels sont associés à l’obésité de l’enfant :
  • L’obésité chez l’un ou chez les deux parents,
  • La précocité du « rebond d’adiposité ». Ceci souligne l'intérêt d'une surveillance régulière de l'indice de corpulence (IMC) que le médecin traitant interprétera en fonction de l'âge. Dans la plupart des carnets de santé, une courbe d’ « évolution de la corpulence » peut être remplie en divisant le poids par le carré de la taille.
    Le rebond est la partie "creuse" de la courbe où elle inverse sa tendance (de décroissance à croissance), entre 5 et 7 ans. Si le creux de la courbe de l’enfant (le rebond) se situe avant 5 ans, il est plus à risque d’obésité.
  • D’autres facteurs sont aussi associés à l’obésité :
    • la sédentarité,
    • le grignotage entre les repas,
    • des difficultés socio-économiques.




4. Autres sources d'information


  • L’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé a édité en 2003 le document « Evaluer et suivre la corpulence des enfants » dans le cadre du Programme National Nutrition Santé (PNNS). Télécharger la plaquette

Imprimer - Envoyer à un ami


Article suivant >>