Son environnement


Mon bébé et sa tétine

Dernière mise à jour : 08/02/2007

Nous ne prendrons pas ici position pour ou contre l’utilisation des tétines, car cela dépend des choix parentaux et des habitudes familiales, mais nous répondrons à un certain nombre de questions médicales que se posent les parents à propos des effets positifs ou négatifs de l’utilisation des tétines.

1. Tétine et allaitement maternel



Plusieurs études ont montré une association entre le sevrage précoce et l’utilisation de tétines chez le bébé. Cependant, la tétine serait plus le marqueur de difficultés d’allaitement ou d’une réduction de motivation à l’allaitement plutôt que la véritable cause d’un sevrage précoce.

2. Tétine et syndrome de mort subite du nourrisson



Plusieurs études suggèrent une association entre l’usage de la tétine et une réduction du risque de mort subite du nourrisson. Aucune étude ne montre en tout cas d’augmentation du risque.

3. Tétine et prématurité



Il est bien établi que la succion apporte au prématuré du confort, une meilleure régulation de son comportement et facilite son développement neuromoteur. S’y associent une prise de poids plus rapide, une réduction des problèmes digestifs et une sortie plus précoce de l’hôpital.

4. Tétine et douleur



L’utilisation de tétine (comme la mise au sein) durant des examens douloureux (prises de sang) est un moyen simple, non invasif et efficace de soulager la douleur chez le nouveau-né à terme ou prématuré.

5. Tétine et dentition



Les caries dentaires, les mal-occlusions et les "rétractions" gingivales sont favorisées par les tétines lorsque l’utilisation est très prolongée (après 5 ans) ou inappropriée (tétine sucrée).
L’habitude de sucer une tétine doit être arrêtée avant l'apparition des dents définitives.
La succion de la tétine doit être préférée à celle du pouce, car l’usage de la tétine est plus facile à contrôler.

6. Tétine et otite



Les tétines n’apportent habituellement pas les principaux germes responsables d’otites. Il est cependant possible que l’usage des tétines favorise l’obstruction de la trompe d’Eustache et favorise les otites moyennes aigües.

7. Tétine et infection



Les tétines sont fréquemment colonisées par des agents infectieux divers. Cependant la capacité des tétines à provoquer des infections cliniques n’est pas établie. Il est cependant logique de recommander un nettoyage approprié des tétines pour limiter les risques de contamination.

8. Sécurité des tétines



On retrouve dans la littérature de rares cas d’inhalation, de traumatisme facial ou de strangulation. Les tétines doivent satisfaire à des normes de sécurité, et ne pas être suspendues autour du cou.

9. Conclusions



  • L’usage de la tétine est un choix parental, déterminé essentiellement par les besoins de leur enfant. Elle peut aider l’enfant à trouver son calme, mais son recours trop systématique ne doit pas faire ignorer les besoins de l’enfant.
  • Aucun argument médical ne permet de conclure à des effets négatifs de la tétine. L’usage des tétines ne devrait pas être découragé en routine puisque des éléments de la littérature suggèrent actuellement une diminution du risque de syndrome de mort subite du nourrisson. Cependant, l’usage de la tétine devrait si possible être restreint chez les enfants présentant des otites moyennes chroniques ou récidivantes.

 


Imprimer - Envoyer à un ami


Article suivant >>